Recommandations aux auteurs d'articles

Procédure pour l'envoi d'un article
Si vous êtes enseignant, chercheur ou bien si vous exercez une activité dans un domaine professionnel qui relève du champ de la sécurité, vous pouvez nous proposer un article. Cet article peut développer un thème particulier en lien avec votre activité, présenter un travail universitaire ou simplement un point de vue argumenté sur un sujet qui concerne la problématique de la sécurité. Cette contribution sera évaluée par des membres du Comité de rédaction et vous serez informé alors de la décision concernant son éventuelle publication.
En cas de décision de publication, vous renverrez le contrat de cession des droits disponible ici sur le site.
Un fichier informatique (Pdf) de votre article (avant mise en page définitive) vous sera renvoyé pour  « bon à tirer » (BAT) après les éventuelles corrections de forme jugées nécessaires par le comité de lecture. Il vous reviendra de relire attentivement cette épreuve, avant de signer le BAT. Toutes corrections ultérieures ne pourront être prises en compte.
Vous pouvez soumettre votre contribution à la revue en l’envoyant sous forme électronique à l’adresse de messagerie suivante : communication@inhesj.fr.

Régles de présentation
Les articles doivent respecter un format déterminé en fonction des règles de composition de la revue. Ils sont précédés d’une courte biographie de l’auteur, accompagnée d’une photo d’identité numérisée (résolution 300 dpi) et d’un résumé de l’article. Les articles de statut universitaire doivent être suivis d’une bibliographie détaillée sur la thématique abordée ; la biographie de l’auteur doit préciser son domaine disciplinaire et les études ou recherches menées ainsi que, le cas échéant, les ouvrages publiés.
Longueur et format de l’article. L’article doit comprendre entre 3 000 et 7500 mots (soit 20 000 à 40 000 caractères, espaces compris). Le texte doit être envoyé sur fichier word et saisi au format suivant : police times new roman, corps 12, interligne simple, pas de caractère gras.  
Titres et intertitres. Prévoir des titres et des intertitres numérotés selon la hiérarchie suivante : I/, I. 1, I.1.2.,I.2., etc…
Sigles. Lorsqu'un sigle apparaît pour la première fois dans le texte, il est indispensable de le développer. Dans ce cas, le sigle sera placé entre parenthèses après la dénomination de l’organisme. Exemple : Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ).
Illustrations et graphiques. Les illustrations, tableaux et graphiques présentés dans l’article doivent mentionner la source et être libres de droits.
Notes et références bibliographiques. Les appels à une référence bibliographique figureront dans le corps du texte, entre crochets, comme suit : [Nom de l’auteur (sans le prénom), année d’édition de l’ouvrage ou de l’article, pagination]. Ex : [Dupont, 1996, p. 162]. Les autres notes seront situées en bas de page de l’article, dans le même corps que le texte principal. Les appels de notes seront intégrés dans le corps du texte sur la même ligne que celui-ci (pas d’exposant). Les références bibliographiques complètes seront présentées en fin d’article selon le modèle suivant :

Pour un livre
Nom de l’auteur (Initiale du prénom suivie d’un point), année d'édition, Titre, Lieu d'édition, Nom de l'éditeur et de la collection, nombre de pages. Ex : Piazza (P.), 2004, Histoire de la carte nationale d’identité, Paris, Odile Jacob, 462 p.

Pour un article périodique 
Nom de l’auteur (Initiale du prénom suivie d’un point), année de publication de la revue, "Titre de l'article", Nom du périodique, Vol., n°, pagination (première et dernière page). Ex : Lalam (N.), 2005, « Economies criminelles et mondes urbains », Les Cahiers de la sécurité, n°58, p. 319-326.

Pour une contribution dans un recueil de volume collectif
Nom de l’auteur (Initiale du prénom suivie d’un point), année d’édition, "Titre de la contribution", in Nom de l’auteur du volume (ou du directeur), Titre, Lieu d'édition, Nom de l'éditeur, première et dernière page de la contribution. Ex : Ferret (J.), Mouhanna (C.), 2005, « Vers un nouveau populisme punitif ? » in Ferret (J.), Mouhanna (C.) (eds), Peurs sur les villes, Paris, PUF, p. 211-229.

Pour la littérature grise
(rapports, thèses, etc.) : indiquer l'institution ayant servi de cadre à la réalisation du document. Ex : Le Goff (T.), 2003, Le maire garant de la tranquillité publique, thèse pour le doctorat en science politique, université de Rennes I


Pour tout renseignement complémentaire, n'hésitez pas à nous contacter.
Merci pour votre collaboration.