Présentation

L’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice est un établissement public national à caractère administratif placé sous la tutelle du Premier ministre. Le siège de l’établissement est fixé à l’École militaire à Paris. Il est le successeur de l'INHES et de l'IHESI créé en 1989. Son organisation relève des articles R 123-1 et suivants du Code de la sécurité intérieure. L’INHESJ intervient dans les domaines de la formation, des études, de la recherche, de la veille et de l’analyse stratégique en matière de sécurité intérieure, sanitaire, environnementale et économique ainsi que dans ceux intéressant la justice et les questions juridiques.

Les principales missions de l’INHESJ sont :

  • réunir des responsables de haut niveau, magistrats et cadres appartenant à la fonction publique civile et militaire ainsi qu’aux différents secteurs d’activité de la Nation, des États membres de l’Union européenne ou d’autres États, en vue d’approfondir en commun leurs connaissances des questions de sécurité ;
  • préparer à l’exercice de responsabilité des cadres supérieurs, français et étrangers exerçant leur activité dans les domaines de recherche couverts par l’Institut ;
  • promouvoir et diffuser toutes connaissances utiles en matière de sécurité intérieure, sanitaire, environnementale, économique et de justice.
  • Il coopère avec les autres organismes chargés de la diffusion des savoirs en matière de sécurité nationale, de défense et de justice.

Dans les domaines relevant de sa mission, l’Institut peut conduire, seul ou en coopération avec d’autres organismes français ou étrangers, des études et des recherches. Il peut apporter son concours aux ministères  et aux établissements d’Enseignement supérieur et de recherche. En liaison avec le ministre chargé de l’enseignement supérieur, il contribue à promouvoir les enseignements universitaires portant sur les questions de sécurité intérieure, sanitaire, environnementale, économique, de droit et de justice.
Par ailleurs, l’Institut est chargé d’étudier les évolutions statistiques de l’ensemble du processus pénal, les faits constatés par les décisions de justice, l’exécution des peines et des sanctions pénales ainsi que la récidive au sein d’une structure interne dénommée « Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales ».
Un Conseiller diplomatique met en œuvre et développe les actions de l’institut à l’International, en veillant à leur cohérence avec la politique étrangère de la France.

L’Institut organise chaque année au titre de la formation :

  • une session nationale Sécurité et Justice,
  • une session nationale spécialisée Management stratégique de la crise,
  • une session nationale spécialisée  Protection des entreprises et Intelligence économique,
  • des sessions régionales "Jeunes",
  • des formations spécialisées dans les domaines de la gestion de crise, de la cyber-criminalité et de la sécurité privée.

L'Institut peut organiser tout cycle de formation, de perfectionnement ou d’études relatif à l’exercice de ses missions. L’INHESJ a contribué aux travaux du dernier Livre blanc sur la défense et la sécurité.

L'institut est dirigé par Hélène CAZAUX-CHARLES, secondée par le directeur adjoint Frédéric DESAUNETTES.


Biographie express de Hélène CAZAUX-CHARLES
Hélène CAZAUX-CHARLES a été nommée directrice de l’institut à compter du 28 octobre 2016, par décret du Président de la République en date du 19 octobre 2016.
Magistrate hors hiérarchie, elle a occupé des postes au siège en tant que juge pour enfants ou vice-présidente en charge des affaires pénales (juge des libertés et de la détention, présidente de correctionnelle, vice-présidente chargée de l’application des peines) et  au parquet en tant que procureure adjointe à Evry ou vice-procureure à Créteil où elle exerçait les fonctions de secrétaire générale du parquet. Elle a été nommée en 2008 inspectrice des services judiciaires,  avant d’être nommée en  2014 inspectrice générale adjointe à l’inspection générale des services judiciaires. Au cours de ce parcours professionnel, dès 2001, elle est mise à disposition en qualité de chargée de mission auprès de la délégation interministérielle à la famille, puis mise à disposition du cabinet de la ministre déléguée à la famille en qualité de conseillère technique.  En 2012 elle devient conseillère juridique  auprès du ministère de l’intérieur,  puis, en 2014,  conseillère pour la Justice auprès du Premier ministre.


Biographie  express de Frédéric DESAUNETTES
Frédéric DESAUNETTES, magistrat, a été notamment Juge d’instruction au Tribunal de grande instance de Lure (1990-1992) et de Dijon (1992-2002). Il devient vice-président chargé de l’instruction (cabinet économique et financier) au Tribunal de grande instance de Nantes (2002-2012). Il a été conseiller juridique à la Représentation permanente de la France auprès de l’ONU et des Organisations internationales à  Vienne (novembre 2012 à février 2015). En février 2015, Il est chargé de mission auprès du  chef de service des affaires européennes et internationales au Secrétariat général du ministère de la Justice.
Il a aussi participé à des missions à l’étranger (Albanie, Bosnie, Bulgarie, Ukraine…). Il a également été chargé de travaux dirigés en droit pénal à la Faculté de Droit et de Sciences Politiques de Bourgogne et à l'Université de Nantes.